Nouveau projet en RDC: Réinsertion des femmes à Katogota


Un nouveau projet qui aide à la réinsertion de femmes victimes de violences sexuelles à Katogota en RDC.

Dernières nouvelles du projet

Contexte
Le groupement Itara dans l’aire de santé de Katogota est situé au nord du territoire d’Uvira en RDC. La population vit essentiellement d’activités agricoles et de petit commerce. Les jeunes sont majoritairement sans emploi, ce qui exacerbe l’insécurité car les groupes armés recrutent parmi ces jeunes.
Depuis 1994, avec l’arrivée des réfugiés rwandais la situation sécuritaire dans la plaine de la Ruzizi ne s’est jamais stabilisée. La position stratégique de la zone frontalière du Burundi et Rwanda voisins offre une arrière-base aux groupes armés. Les habitations sont sur la route mais les champs sont parfois à plus de 10 Km loin des zones habitées. Les femmes qui sont souvent seules aux champs deviennent des proies faciles. L’approvisionnement en eau pose le même problème car les cours d’eau sont loin des habitations et ces longs trajets exposent les femmes aux viols et autres violences.
 
Initiation du projet
FH a commencé l’appui aux survivantes des violences sexuelles à Kavumu et travaille en coordination avec l’hôpital de Panzi et la Fondation Denis Mukwege. FH étant un des seuls acteurs du volet socioéconomique, le Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, nous a orientés vers le groupement Itara où il y a beaucoup de cas comme à Kavumu et où personne n’intervient dans la réinsertion socioéconomique. Dans le groupement d’Itara nous avons identifié le groupe OBC* (Organisation à base communautaire) affilié au Centre de Santé de Katogota et qui est partenaire de l’Hôpital de Panzi dans la prise en charge des survivantes des violences sexuelles. Outre la prise en charge médicale OBC accompagne ces survivantes pour qu’elles se soutiennent mutuellement.
 
Les bénéficiaires du projet
Les bénéficiaires directes sont 90 femmes âgées de 17 à 49 ans. Comme la quasi-totalité de ces femmes vivent de l’agriculture, elles ont souhaité être appuyées dans ce domaine pour accroitre leur production et leurs revenus.
 
Approche et activités
Les bénéficiaires vont être formées aux pratiques agroécologiques pour augmenter la production et la sécurité alimentaire dans les ménages.
- Pour préserver l’anonymat des bénéficiaires 8 animatrices de OBC seront formées sur l’agroécologie et à leur tour elles vont former chacune de 12 bénéficiaires par groupe selon la contiguïté et les villages.  Avec les animatrices constituées en fermiers modèles nous pourrons alors suivre les champs des bénéficiaires sans contact direct avec elles pour éviter toute sorte de stigmatisation en observant le principe de confidentialité.
- Des semences et des animaux seront distribués pour l’élevage du petit bétail et la volaille.

Merci pour votre soutien !
Pour votre don, merci de préciser le numéro du projet : P330B


*
La structure OBC Katogota a été créée en 2000 sur initiative des femmes de l’aire de santé de Katogota pour aider les victimes des violences sexuelles qui avaient des difficultés pour se confier à des soignants ou assistants sociaux hommes lors de leur prise en charge. Elle est devenue le centre d’une lutte et une réponse contre toutes les formes des violences commises à l’égard des femmes de tout âge.Une équipe des 4 membres gère les activités de référence et l’accompagnement psychologique des membres après la phase aigüe de leur traumatisme. Le groupe encadre ses membres dans les activités d’artisanat, l’agriculture et l’élevage.

Details

Projets et Histoires

Besoin

Enfants scolarisés à Buhozi grâce au parrainage

Grâce à vos dons et au projet FH, 50 enfants ont retrouvé une *** ...

Projet

Programme Learning 360

FH Suisse fait partie du programme "Learning 360" développé en pa ...

Histoire

Le compost accéléré ou bokashi

Le 16 octobre dernier, lors de notre journée dédiée à l'agroécolo ...