Retour sur l'atelier de Mbale


Au début du mois de juillet a eu lieu le 4ème Atelier de partage d'expériences sur l'agroécologie à Mbale (Ouganda).

Cet atelier a réuni 52 participants dont 29 paysannes et paysans, des agronomes et des chercheurs.
L’objectif de l’atelier était de mener une réflexion autour de la pertinence des bonnes pratiques agroécologiques sélectionnées et diffusées lors des ateliers précédents.
Les participants ont pu s’informer et échanger  particulièrement sur la promotion de la technique appelée « push-pull » décrite ci-après. Une occasion de se familiariser avec le contrôle biologique de Spodoptera frugiperda (la chenille légionnaire d’automne).
ls ont aussi pu faire le bilan des statistiques sur la quantité et la qualité des  produits agroécologiques récoltés.

L’atelier s’est déroulé sur trois axes :

Le partage d’expériences
L’atelier a été l’occasion d’échanger entre participants et d’’évaluer auprès d’eux quelles techniques agricoles ils parvenaient réellement à appliquer chez eux.

Approfondissement et diffusion des nouvelles pratiques
Les participants ont approfondi leurs connaissances au niveau des plantes agroforestières, fourragères et médicinales. Ils ont échangé sur leurs expériences vécues en agroécologie sur les rendements et la qualité des productions.
De retour chez eux, ils pourront ensuite transmettre leurs connaissances à d’autres paysans.

La technique du push-pull pour lutter contre la chenille légionnaire d’automne
Depuis 2016, une nouvelle espèce invasive d’Amérique, la chenille légionnaire d’automne, ravage les cultures en Afrique. Après s’être installé au Sud et au Sud-ouest du continent, elle est actuellement présente dans la majeur e partie de l’Afrique Sub-saharienne et représente une nouvelle menace pour la production de céréales.
En collaboration avec Icipe (le centre international de recherches sur les insectes, basé au Kenya), les participants ont appris comment réduire l’invasion des chenilles sans recourir à des produits chimiques. Cette méthode, développée par ICIPE consiste à combiner les cultures de sorte à repousser les insectes ravageurs d’une culture principale et à les attirer vers la lisière des champs où ils sont piégés et éliminés. Il s’agit ainsi d’une première étroite collaboration entre les techniciens de FH Ouganda et les chercheurs d’ICIPE sur le terrain, depuis le dernier atelier.

L’atelier de Mbale était organisé pour aller de l’expérimentation de la connaissance acquise durant les ateliers précédents, par les bénéficiaires à tous les niveaux, en vue d’une appropriation complète du savoir-faire.

Les retours de nos chargés de mission sont très encourageants, ils soulignent l’engouement de tout le monde  pour l’agroécologie et leur grande implication dans ses pratiques.

Details

Projets et Histoires

News

La déclaration des droits des paysan-ne-s adoptée!

Le 28 septembre à Genève, le Conseil des droits de l'homme des Na ...

Projet

Parrainage communautaire au Rwanda

Ce programme de parrainage communautaire soutient 395 familles à ...

Histoire

Retour sur l'atelier de Mbale

Au début du mois de juillet a eu lieu le 4ème Atelier de partage ...