Le « push-pull » pour protéger le maïs et augmenter son rendement


En septembre 2017 a eu lieu le 3ème atelier international de formation à l'agroécologie organisé par FH Suisse à Kigali au Rwanda.

Le « Push-pull » (=pousser- tirer), aussi appelé « répulsion-attraction », une pratique agroécologique de lutte contre les ravageurs y a notamment été présenté aux 72 participants : paysans, agronomes, chercheurs, étudiants et scientifiques réunis pour apprendre ensemble comment développer l’agriculture de manière durable.
Sans recourir à des produits chimiques, cette méthode, développée par ICIPE (Le centre international de recherches sur les insectes basé au Kenya) consiste à combiner les cultures de sorte à repousser les insectes ravageurs d’une culture principale et à les attirer vers la lisière des champs.
Elle se base sur les capacités de certaines plantes d’attirer, repousser ou piéger certains insectes.

Illustration avec la culture du maïs, une des principales cultures en Afrique centrale et qui subit fréquemment des baisses de rendement suite aux attaques d’une espèce de papillon foreur, la pyrale du maïs :
Du desmodium, une légumineuse, est planté entre les rangs de maïs. Son odeur repousse les pyrales. Elle améliore en outre la fertilité du sol, grâce à sa capacité de fixer l’azote de l’air.
De l’herbe à éléphant est plantée en bordure des champs. Celle-ci attire les pyrales qui vont y pondre leurs œufs. Mais les larves ne pourront pas s’y développer, l’herbe à éléphant produisant un liquide collant qui piège le parasite.
Sans produits chimiques coûteux et néfastes pour la santé et les sols, le maïs est ainsi protégé et son rendement augmenté grâce à la meilleure fertilité du sol.

Cette méthode innovante entièrement naturelle est depuis mise en pratique par les paysans que nous soutenons à travers notre projet de soutien aux coopératives au Nord du Rwanda (P 810) et celui de parrainage des familles dans la région de Gatunda (P 820).

Details

Projets et Histoires

News

Les Rohingyas ont toujours besoin de notre aide

Les conditions de vie des refugiés Rohingyas fuyant depuis plusie ...

Projet

Projet 400 fermes

Création d'un réseau de fermes agroécologiques

Histoire

Vedaste: "je suis maintenant un homme heureux"

Rwanda: réduire la pauvreté grâce aux coopératives. Vedaste Ntawu ...