Développer la culture du riz pluvial à Pader, Ouganda


L'objectif global de ce projet est de permettre à 2'000 familles paysannes du Nord de l'Ouganda de produire du riz pluvial (non irrigué) comme culture vivrière et de rente. Par la commercialisation de ce riz, ce projet va contribuer à l'augmentation du revenu et à la sécurité alimentaire d'environ 10'000 personnes.

Suite à la fin de la guerre avec la LRA  et au retour de la paix en 2006, la population du Nord de l’Ouganda a pu reprendre la culture de la terre. Après de longues années où la population dépendait de l’aide alimentaire, la production agricole locale a pu redémarrer. On s’est rendu compte que la demande en riz a fortement augmenté en Ouganda, suite à des changements d’habitudes alimentaires. Peu de riz était produit en Ouganda.

Cette opportunité de produire du riz local a été saisie en 2009 et après une première phase de deux ans couronnée de succès, le projet va s’étendre à d’autres paysans et aussi approfondir la composante commercialisation du projet.

Ce projet va appuyer 80 groupes de paysannes et paysans. La moitié des groupes seront ceux déjà appuyés dans la première phase du projet et qui seront suivis pour la partie commercialisation. L’autre moitié sera formée de nouveaux groupes partenaires.

Les producteurs produiront et multiplieront du riz pluvial avec l’aide de scientifiques d’un centre de recherche de la NARO (National Agriculture Research Organization) de l’Ouganda, qui dispose de nouvelles variétés de riz pluvial NERICA (non OGM). Dans cette phase du projet, une attention particulière sera portée à la diminution des pertes post-récoltes en améliorant le stockage. D’autre part, la qualité de la récolte sera améliorée (diminution des impuretés) et ainsi le prix de vente et le revenu des paysans augmentera.

À travers la commercialisation du riz, les paysans augmentent leur revenu, ce qui leur permet de faire face à des besoins non-alimentaires et d’améliorer leur quotidien.

Les producteurs formeront des associations de commercialisation. Ces dernières seront renforcées pour qu’elles s’insèrent avec succès dans la filière riz de la région. Ces associations permettront aussi d’éviter certains intermédiaires pour vendre directement sur les marchés finaux. Ceci augmentera aussi la marge et les revenus des producteurs. Des contrats seront signés avec les acheteurs. 

Un programme d’épargne et crédit interne permettra aux productrices et producteurs d’épargner et d’investir pour augmenter leur production ou la diversifier. Un fonds de garantie leur permettra aussi de bénéficier de crédits des institutions de micro-finance ou bancaires.

Pour assurer un approvisionnement durable des semences, 50 agriculteurs ayant de bons résultats seront formés à la production de semences de qualité. Ces derniers seront les fournisseurs de semences à l’avenir. Ils pourront travailler avec des compagnies semencières nationales pour la multiplication. Cela permettra d’augmenter la disponibilité des semences au niveau local.
 
*Lord’s Resistance Army, un mouvement rebelle qui a terrorisé le Nord de l’Ouganda pendant plus de 20 ans. Le mouvement est toujours actif en République démocratique du Congo.
N° du projet: P710
Nombre de bénéficiaires: 2'000 familles
Soutien prévu en 2017: CHF 145'000.--

 

Details

Projets et Histoires

News

La déclaration des droits des paysan-ne-s adoptée!

Le 28 septembre à Genève, le Conseil des droits de l'homme des Na ...

Projet

Le parrainage communautaire

A travers ses programmes de parrainage communautaire en Ouganda, ...

Histoire

Retour sur l'atelier de Mbale

Au début du mois de juillet a eu lieu le 4ème Atelier de partage ...