Les familles paysannes sortent de la malnutrition

Les familles paysannes sortent de la malnutrition, grâce à leur implication dans des groupements et des coopératives d'agricultrices et agriculteurs.

Depuis que FH travaille dans le renforcement des capacités des groupements paysans, plus de 150 groupements répartis sur 5 pays en Afrique et en Asie, ont pu être accompagnés et soutenus. Cela représente près de 10'000 personnes. 
 

Des changements tangibles ont été observés dans la réduction de la malnutrition. Ainsi, au Burundi, dans une région où l’insécurité alimentaire était très importante, une évaluation faite en 2011 a montré qu’après quelques années d’accompagnement des groupements, le nombre de repas par jour avait augmenté dans les familles. Aujourd’hui, 88 % des familles bénéficient de 2 à 3 repas par jour, alors que la grande majorité n’en avaient qu’un auparavant.
 

Avec les groupements partenaires de FH, des améliorations sont aussi visibles au niveau de la production agricole et de l’environnement. Les rendements augmentent dans les cultures, parfois de 50%, parfois de plus de 100%. Grâce à l’amélioration de la qualité des récoltes, le prix à la vente augmente également.

 

Agriculture

Projets et Histoires

News

Le potentiel de l'agroécologie

Interview avec Firmat Habonimana, agronome à FH Burundi.

Projet

Projet 400 fermes

Création d'un réseau de fermes agroécologiques

Histoire

Vedaste: "je suis maintenant un homme heureux"

Rwanda: réduire la pauvreté grâce aux coopératives. Vedaste Ntawu ...